Accueil Golf Répartition du classement du British Open 2022: Cameron Smith monte en tête...

Répartition du classement du British Open 2022: Cameron Smith monte en tête alors que Rory McIlroy reste chaud au deuxième tour

63
0

Le deuxième tour du 150e Open Championship a présenté un peu de tout vendredi. Tout a commencé avec les fans envoyer de la plus grande des manières alors que la carrière de joueur du 15 fois vainqueur majeur à St. Andrews a peut-être pris fin avec une coupe manquée cette semaine. En descendant le 18e fairway sous une ovation debout, les larmes coulaient des yeux de Woods alors qu’il repensait à ses réalisations couronnées au Home of et aux légendes précédentes du jeu pour recevoir un au revoir tout aussi chaleureux de la part des habitants de St. Andrews. .

Les fans se sont de nouveau levés quelques heures plus tard, bien que pour une raison différente, alors que a signé un 8-moins de 64 ans pour établir le record de score de 36 trous pour un Open au Old Course. Assis à 13 sous pour le championnat, l’Australien aux cheveux longs semble avoir le contrôle total de son jeu puisqu’il a accumulé 12 birdies et un eagle contre un seul bogey au cours de ses deux premiers tours.

Et puis vous avez , qui, tout en cherchant son premier championnat majeur depuis 2014, s’est placé dans une position exceptionnellement forte lors de cet Open. McIlroy est resté chaud en jouant dans l’un des derniers appariements de la journée et se trouve maintenant à seulement trois coups de Smith entrant dans Moving Day.

Cinq des six derniers leaders de 36 trous à l’Open ont gagné, et Smith devrait faire un bel effort ce week-end pour poursuivre cette tendance. Pendant ce temps, chacun des sept derniers vainqueurs de l’Open à St. Andrews a été T4 ou mieux après deux tours avec 14 des 15 derniers assis à moins de trois coups de la tête après 36 trous.

Voici la répartition du reste du classement au 150e Open.

1. Cameron Smith (-13) : Comment sauvegarder un 5-under 67 à St. Andrews ? Eh bien, en cardant un 8-moins de 64 ans le lendemain et en établissant le record de pointage de 36 trous pour un Open au Old Course. Smith a été incroyable au cours des deux premiers tours, et sa touche à la fois sur et autour du green s’avère être un sérieux facteur de différence. Pour un joueur qui a causé la majeure partie de ses dégâts majeurs au championnat uniquement à Augusta National, Smith a pris exactement ce qui fonctionne au Masters et l’a mis en œuvre lors de l’Open de cette année.

« Je pense que j’ai toujours été un très bon joueur dans des conditions difficiles », a déclaré Smith. « Je pense que la plupart des Australiens le sont, pour une raison quelconque. Je pense que nous sommes tous élevés pour être des golfeurs intelligents, parfois loin du drapeau. Et cela nous sert vraiment bien, je pense, dans les grands tournois et lorsque les conditions deviennent difficiles. . »

2. Cameron Young (-11) : Le débutant de l’Open a commencé son deuxième tour avec un peu de nerfs alors qu’il faisait bogey sur son deuxième trou de la journée. Dormant en tête après avoir tiré un 8-moins de 64 jeudi, il fallait s’attendre à ce que Young montre une certaine tension. Il s’est rapidement débarrassé de tout malaise qu’il aurait pu avoir et a continué à avancer vendredi avec une ronde de 3 moins de 69 ans. Young a plané sur le classement pendant la majeure partie de 2022 et une percée a toujours semblé imminente. Alors que la plupart auraient indiqué un événement régulier du pour ce moment, peut-être que son jeu au championnat PGA aurait dû nous y conduire à la place.

Lire aussi:  Le PGA Tour prévoit d'ajouter huit tournois de 20 millions de dollars en 2023 pour tenter de lutter contre LIV Golf, selon le rapport

« Je suis deuxième, je préfère être deuxième plutôt que 10e », a déclaré un jeune sans enthousiasme. « Vous allez devoir jouer du bon golf pendant le week-end de toute façon. Donc, évidemment agréable de commencer là-bas, au moins. »

T3. Rory McIlroy et Viktor Hovland (-10) : Il y a un peu un mème Spiderman avec ces deux-là alors que Hovland me rappelle dans une certaine mesure un jeune McIlroy. Jouant librement avec un large sourire et presque trop innocent ou inconscient du danger à chaque coin de rue, Hovland s’est disputé un championnat majeur pour la première fois de sa carrière. Pourtant, pour réussir, les deux devront échanger leurs places car Hovland pourrait utiliser un peu plus de patience et de discipline et McIlroy un peu plus de liberté. S’ils veulent le faire efficacement, les deux joueurs ont la puissance de feu pour attraper les Cameron devant eux et se diriger vers les 18 derniers trous avec la tête.

5. (-9) : Le double vainqueur majeur a été stable tout au long de ses 36 premiers trous et, par conséquent, il se dirigera vers le week-end avec une chance de remporter son troisième titre majeur. Bien que Johnson ne soit pas souvent à la télévision ces jours-ci, il est arrivé à l’Open après avoir terminé parmi les 25 premiers avec deux parmi les 10 premiers aux soirées LIV Golf. Il a souvent prospéré au Old Course, et cette semaine ne semble pas différente. Leader de 18 trous et 36 trous à l’Open 2015, Johnson a clôturé avec des rondes consécutives de 75. Il espère une amélioration massive ce week-end.

« J’aime vraiment le terrain de golf », a déclaré Johnson. « J’aime quand ça joue fermement et vite comme ça. Vous devez vraiment penser à votre chemin, en quelque sorte à chaque coup – où vous essayez de le lancer, où vous voulez que votre balle s’arrête. Évidemment, Parfois, c’est très difficile à faire. J’ai l’impression d’avoir fait du très bon travail avec ça les premiers jours. Je veux en faire un peu plus ce week-end.

T6. Scottie Scheffler et Tyrrell Hatton (-8) : Tout comme à l’US Open, le n°1 mondial est arrivé à St. Andrews en passant sous le radar. Manquant la coupe lors de son dernier départ à l’Open d’Écosse, Scheffler est revenu à lui-même après avoir cardé des tours consécutifs de 68. Il commencera le week-end à cinq coups de l’avance de Smith, mais s’est avéré à l’aise de revenir d’un marge importante car ses victoires à l’ Open de Phoenix et à l’ Arnold Palmer Invitational ont comporté des courses le week-end.

« Globalement [I’m] juste rester en position. Je pense que ce matin, j’ai bien géré mon swing », a déclaré Scheffler. « Je n’ai pas bien swingué du tout mes six ou sept premiers trous, mais j’ai évité les ennuis et j’ai fait de bons pars. Après cela, une fois que nous avons fait le virage, j’ai fait un bon swing sur neuf, et après cela, j’ai frappé la plupart de mes coups près de ce que je voulais. Je suis assez content de la façon dont j’ai joué. »

Lire aussi:  Classement du championnat Wells Fargo 2022: mises à jour en direct, couverture complète, scores de golf lors de la troisième manche samedi

T8. Patrick Cantlay, Adam Scott, Talor Gooch et Sahith Theegala (-7) : Le joueur de l’année du PGA Tour en titre a été un incontournable des classements cette saison, mais reste sans victoire en solo. Levant un trophée aux côtés de Xander Schauffele au Zurich Classic, Cantlay compte également six classements parmi les cinq premiers en 2022, dont la semaine dernière à l’Open d’Écosse. Malgré sa constance, il y a ceux qui critiquent Cantlay car il n’a pas encore égalé son niveau de talent à la production dans les championnats majeurs. Cette semaine marquera sa meilleure chance à ce jour de capturer l’un des quatre grands puisqu’il est entré avec un peu d’élan après avoir terminé dans le top 15 à l’US Open et est à portée de la tête.

T12. Matt Fitzpatrick et cinq autres (-6) : Le meilleur résultat à l’Open du champion de l’US Open est une égalité pour la 20e place, mais vous ne le sauriez pas d’après son jeu au deuxième tour au Old Course. Aux côtés de Woods lors d’une journée émouvante au golf, Fitzpatrick est resté stable et a signé pour un 6-moins de 66 ans pour se propulser dans la course. Si l’Anglais peut y parvenir, il rejoindra Bobby Jones, Gene Sarazen, Ben Hogan, Lee Trevino, Tom Watson et Woods en tant que joueurs pour compléter le doublé US Open-Open la même année.

« Je me sens différent », a déclaré Fitzpatrick à propos d’être un grand champion. « Je peux concourir et je peux gagner. C’est définitivement positif. Cela ne me retient pas. Ce n’est pas quelque chose qui me rend nerveux. Je dois me montrer un peu plus. Ouais, ça m’a juste donné cette confiance supplémentaire, je suppose. »

T18. Xander Schauffele et cinq autres (-5) : L’homme le plus chaud du golf est venu à St. Andrews après avoir remporté ses deux derniers départs et était bien placé après avoir ouvert avec un 3-moins de 69 ans. Schauffele a fait un birdie sur deux de ses cinq premiers trous vendredi et avait l’air de pouvoir mettre son cachet sur ce championnat. Au lieu de cela, les coups perdus sur le neuvième par-4 facile et le 12e par-4 ont gaspillé tout élan alors qu’il terminait avec un tour de 2-moins de 70.

T24. Jordan Spieth, Jon Rahm, Will Zalatoris et huit autres (-4) : Neuf coups sur 36 trous sont peut-être trop à surmonter, mais nous avons vu des choses plus folles se produire dans les tournois majeurs – il suffit de revenir sur le championnat PGA. Ces joueurs devront être irréprochables, et quelqu’un comme Spieth doit se donner des coups de pied compte tenu de la façon dont il a terminé son deuxième tour. Ayant atteint 5 sous pour le championnat après avoir atteint 4 sous 32, le champion golfeur de l’année 2017 a eu une chance légitime de trouver 7 sous avec de courts efforts de birdie sur les numéros 10 et 12. Laissant passer ces opportunités, Spieth a joué ses six derniers trous en 1 sur et peut-être hors de ce championnat.

Rick Gehman est rejoint par Mark Immelman pour récapituler l’action de vendredi à l’Open Championship 2022. Suivez et écoutez The First Cut sur Podcast Apple et Spotify.

Article précédentLa randonnée émotionnelle de Tiger Woods le 18 de St. Andrews au 150e Open fait écho aux souvenirs légendaires de Old Course
Article suivantCoupes manquées du British Open 2022: Tiger Woods et Collin Morikawa parmi les stars qui manqueront le week-end à St. Andrews