Accueil Golf Classement du championnat Valspar 2022: Sam Burns vise à défendre le titre,...

Classement du championnat Valspar 2022: Sam Burns vise à défendre le titre, Justin Thomas mène les stars en lice

69
0

Sam Burns était le leader après la dernière manche du championnat Valspar 2021, et il n’a pas abandonné cette position jeudi avec la première manche de l’édition de cette année dans les livres. Le champion en titre partage le 18 trous en tête à 7 sous avec Jhonattan Vegas, Adam Hadwin et David Lipsky, mais un tas de grandes stars se trouve juste derrière eux, prêts à faire un pas à Innisbrook étonnamment facile en tant que premier post-Joueurs L’événement bat son plein ce week-end.

Contrairement aux joueurs, le championnat Valspar 2022 s’est déroulé sans accroc jeudi. À seulement trois semaines du premier majeur de la saison, tout le monde vise à mettre son jeu en forme avant le début des Masters 2022. Certains sont plus avancés que d’autres dans cette voie, mais il reste 54 trous à Palm Harbor, en Floride, pour résoudre les problèmes.

Jetons un coup d’œil à nos co-leaders et qui pourrait les écraser au cours des trois prochains tours.

T1. Sam Burns, Jonathan Vegas, Adam Hadwin, David Lipsky (-7) : Burns, qui a brillé la semaine dernière au TPC Sawgrass, a bien roulé, mais il a également terminé premier en coups d’approche, ce qui devrait se poursuivre dans le reste du tournoi, en particulier pour quelqu’un qui a eu beaucoup de succès sur ce terrain de golf (même s’il dit que vous n’avez aucune influence sur ce qui se passe cette fois-ci). Pourtant, Burns a deux autres top 30 en plus de sa victoire en trois départs ici, et il sera dans le coup au cours des trois prochains jours. En tant que favori +450, je ne l’aime pas, mais il est la vraie affaire même si sa notoriété ne correspond pas tout à fait à son niveau de talent ou à son classement mondial actuel (n ° 17). Il a tout autant d’endurance que les plus grands noms plus bas dans cette liste.

Lire aussi:  Tiger Woods est à l'affût à Augusta National, et les Lakers ont atteint un nouveau creux

T5. Danny Lee, Scott Stallings, Richy Werenski, Davis Riley (-6) : C’est un quatuor inattendu qui, je ne crois pas, restera le reste de la semaine. Cela est dû en partie à un putting exceptionnellement bon (en particulier de Werenski et Stallings), mais aussi à la qualité des joueurs juste au-delà d’eux et à la difficulté de maintenir une réelle puissance de feu au cours des trois prochains tours.

T9. Justin Thomas, Doc Redman, Kramer Hickok (-5) : JT avait l’air d’être sur le point de tirer le meilleur 1-under round de tous les temps jusqu’à ce qu’il fasse finalement quelques putts en retard. Malgré l’enterrement d’un 64 pieds pour l’aigle au 14e trou, il a tout de même terminé 114e sur le terrain jeudi. Il est absolument Rinçage le ballon en ce moment (premier du tee au green, premier au monde du tee au green au cours de ses 50 derniers tours) et des jours comme aujourd’hui, vous ne pouvez pas vraiment le dire à partir de son score. Il a eu 10 regards à l’intérieur de 15 pieds et n’a fait que trois putts de plus de 3 pieds.

« Je me sentais bien dans tout », a déclaré Thomas. « J’ai très bien joué. J’ai magnifiquement conduit la balle, frappé beaucoup de coups de fer vraiment de qualité, et je ne pense pas avoir jamais eu un tour où j’ai frappé autant de bons putts qui n’ont pas été joués.

« Ces verts sont très difficiles à lire là où le grain est très subtil et cela va de nombreuses façons différentes. Ils font un excellent travail avec les positions des épingles en les plaçant sur de petits points subtils qui peuvent arrêter de se casser quand ils arrivent à le trou ou quoi que ce soit. Et mec, j’ai frappé beaucoup de très, très bons – je veux dire, probablement cinq, six, sept putts aujourd’hui, j’ai eu l’impression que cela aurait facilement pu entrer sans. Mais [caddie Jim « Bones » Mackay] m’a juste dit, ‘Gardez la patience, gardez la tête baissée, continuez à faire ce que nous faisons, et de bonnes choses arriveront.’ Et il a fait ces huit derniers trous. »

Lire aussi:  Choix, pronostics, terrain, paris, cotes de l'US Open 2022: l'expert du golf soutient Scottie Scheffler

T12. Webb Simpson, Dustin Johnson, Matt Fitzpatrick, Louis Oosthuizen, Xander Schauffele, Brooks Koepka, Gary Woodland, Tommy Fleetwood (-4) : C’est ce que je veux dire par la puissance de feu derrière les leaders. C’est cinq grands champions qui se cachent à trois derrière, et Collin Morikawa est juste derrière eux à 3 sous. DJ est probablement le plus intrigant étant donné qu’il vient de sortir un 63 au TPC Sawgrass lundi et qu’il a transformé cela en un 66 ici un jour où il n’a pas bien roulé la balle du tout. Ses 3,8 coups gagnés à l’approche étaient le plus qu’il ait gagné en une manche depuis le championnat WGC-Workday 2021 il y a plus d’un an, et il commence à descendre un peu avec Augusta National qui se profile (ce qui fait peur au reste du monde) . Koepka (25-1) et Woodland (30-1) sont probablement les jeux de valeur ici, et j’aime particulièrement Woodland après deux T5 lors de ses trois derniers départs.

Article précédentREGARDER: Kevin Durant des Nets dit aux fans assis à côté du terrain de «fermer la merde» lors de la défaite contre les Mavericks
Article suivantL’ancien directeur général des Mavs, Donnie Nelson, poursuit l’équipe, alléguant qu’il a été licencié pour avoir signalé une agression sexuelle; Mark Cuban le nie