Accueil Football Scores en Ligue des champions, notes des joueurs : la Juventus s’effondre...

Scores en Ligue des champions, notes des joueurs : la Juventus s’effondre contre Villarreal ; Côte de Chelsea en quarts de finale

40
0

Le champ pour les quarts de finale de l’UEFA Champions League est défini après que Chelsea et Villarreal ont poinçonné leurs billets mercredi. Ils rejoignent le Bayern Munich, le Real Madrid, l’Atletico Madrid, Manchester City, Liverpool et Benfica avant le tirage au sort de vendredi pour déterminer le support.

Villarreal s’est imposé 3-0 sur la Juventus (4-1 au total). C’est maintenant la troisième saison consécutive que la Juventus n’a pas dépassé les huitièmes de finale de la Ligue des champions et cela pique d’autant plus qu’elle a dominé la majeure partie du match. Ce fut tout un revirement car la Juve a eu ses chances avec Dusan Vlahovic frappant le poteau. Lui et Alvaro Morata se sont combinés pour produire six tirs (dont quatre ont atteint la cible) pour un xG de 1,23 en première mi-temps seulement.

Mais le chiffre qui comptait, c’est que la Juventus n’a pas marqué de but sur ses grandes occasions. Mattia De Sciglio et Juan Cuadrado ont mis croix après croix dans la surface et le gardien de Villarreal Geronimo Rulli n’en avait rien. Arriver à moitié indemne a permis à Unai Emery de peaufiner sa propre tactique, de garer le bus et de laisser la Juventus se frustrer.

Cela a fonctionné car Daniele Rugani a fait tomber Francis Coquelin dans la surface et Gerrard Moreno a mis son penalty devant Wojciech Szczesny. Ensuite, toute la défense de la Juventus a été surprise en train de dormir alors que le corner de Serge Aurier traversait toute la Juventus jusqu’à Pau Torres pour le deuxième but. Matthijs de Ligt a concédé un autre penalty que Danjuma a enterré pour l’avantage final 3-0. En conséquence, l’Angleterre et l’Espagne ont chacune trois quarts de finalistes, alors qu’il n’y a plus d’équipes de Serie A dans le peloton de l’UCL.

En France, Lille a parfois semblé plus nette, mais les Bleus ont été patients et ont choisi leurs places, marquant à chaque mi-temps pour gagner confortablement. Les Bleus ont concédé un penalty en première mi-temps via un handball de Jorginho que Burak Yilmaz a enterré, mais l’avance a été de courte durée. L’Américain Christian Pulisic a marqué l’égalisation pour Chelsea sous un angle étroit dans le temps additionnel de la première mi-temps.

Puis c’est Cesar Azpilicueta à la 71e minute qui a claqué la porte des hommes de Thomas Tuchel.

L’équipe française a enregistré un xG de 1,36 contre 0,66 pour Chelsea, mais un retour dans le match nul n’a jamais semblé probable, même en menant 1-0 (et plus de la moitié du xG de Lille provenait de ce penalty précoce). Les Blues, quant à eux, ont réussi à s’en sortir tout en se concentrant sur la possession, en prenant leur temps pour construire et en passant joyeusement le ballon vers l’arrière, et en jouant à l’écart.

Lire aussi:  Manchester City contre Liverpool: Comment João Cancelo et Trent Alexander-Arnold redéfinissent le poste d'arrière

Lille a failli marquer son deuxième but en seconde période, mais à ce moment-là, Chelsea avait le match sous contrôle et ne serait pas près de le gaspiller, gardant en vie la chance d’une répétition de l’UCL.

Voici trois points à retenir de l’action de mercredi, ainsi que quelques notes pour les joueurs clés.

Les Bleus étaient juste assez cliniques

Ce n’était pas un affichage trop dominant de la part des Blues, mais ils en ont fait assez. Ils se contentaient de se concentrer sur la possession, sachant que c’était Lille qui devait avancer en nombre, Chelsea choisissant ses places. Les deux buts, de Pulisic et d’Azpilicueta, sont survenus à des moments où l’équipe française était sur le pied avant. Le but de Pulisic à la fin de la première mi-temps a essentiellement tué le match, donnant à l’équipe un résultat nécessaire tout en faisant face à l’agitation hors du terrain du club provoquée par les sanctions contre le propriétaire Roman Abramovich. Ils n’étaient pas exceptionnellement pointus, mais ils n’avaient pas à l’être, et Thomas Tuchel rapportera volontiers ce résultat à Londres.

Unai Emery reçoit sa récompense pour son séjour à Villarreal

Après avoir eu la chance de rejoindre Newcastle, Emery voulait rester avec son équipe de Villarreal pour au moins terminer la saison. Bien qu’il ne soit pas dans la plus grande forme de la Liga, alors qu’ils sont à six points d’une place en Ligue des champions, il sait ce qu’il fait les nuits européennes. Ils entrent dans chaque match en pensant qu’ils peuvent gagner et en tant qu’équipe peu susceptible de se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des champions, ils jouent avec l’argent de la maison. Avec l’unité de l’équipe et l’attention portée aux détails de leur manager, il ne serait pas surprenant de voir le Yellow Submarine aller plus loin dans les KO en fonction du tirage au sort.

Cela pourrait-il encore empirer pour la Juventus ?

Avec l’avenir incertain de Paulo Dybala, c’est une mauvaise façon pour la Juventus de se retirer du jeu en Ligue des champions. Semblable à Manchester United, on a l’impression que le club stagne et que les 16 derniers sont le plus loin possible. Pour une équipe ambitieuse qui s’attend à concourir pour les titres Scudettos et Ligue des champions, ce n’est pas suffisant. Lorsque le deuxième but de Villarreal est entré, la Juventus s’est couchée au lieu de pousser pour un vainqueur. Un long regard devra être porté sur l’équipe et la structure de gestion pour prendre des décisions difficiles pour les ramener là où ils veulent être.

Lire aussi:  Colombie contre. Cotes, choix, pronostics pour le Pérou: meilleurs paris pour les qualifications sud-américaines de la Coupe du monde pour le vendredi 28 janvier

Sélectionnez les notes des joueurs

Christian Pulisic, Chelsea : Je viens d’avoir un coup, et c’était un coup de 0,06 xG, mais bon sang, il l’a rangé. La passe de Jorginho était brillante, mais marquer sous cet angle serré était tout aussi spécial. Un grand moment pour Pulisic, qui a également marqué au match aller. Note : 8

César Azpilicueta, Chelsea : Tellement fiable. Non seulement il a marqué, mais il a également complété 95,9% de ses passes et a été intelligent et efficace en défense. Juste un leader complet et toujours sous-estimé. Note : 8

Sven Botman, Lille : A duré seulement 58 minutes après s’être blessé. Il avait gagné tous ses duels et effectuait un bon changement avant le coup. Sa sortie a laissé son équipe terriblement vulnérable et Chelsea a marqué peu de temps après. Note : 7

Jonathan David, Lille : Une nuit à oublier. Il n’a eu qu’un coup car le service n’était pas là, mais ses courses étaient assez décentes. Il aurait pu faire un peu mieux pour terminer ses courses pour ouvrir de l’espace, mais il sera frustré de ne pas avoir eu plus de regards. Note : 4

Alvaro Morata, Juve : S’est créé de belles occasions et a mis deux tirs au but sans être récompensé pour son bon positionnement. Alors que Morata était en bonne forme avec Vlahovic, aujourd’hui, il se sentait comme l’ancien Morata qui ne pouvait pas mettre le ballon dans un filet ouvert. Note : 6

Juan Cuadrado, Juve : Leur meilleur joueur de la journée, Square a créé cinq occasions, a eu huit récupérations et a ajouté deux tacles remportés pour faire bonne mesure. Avec une meilleure finition, il empoche quelques passes décisives. Note : 8

Pau Torres, Villarreal : Facilement le joueur du match. Même sans son but, Torres a remporté quatre plaqués et effectué six dégagements pour s’assurer que le moins possible se rende à Rulli. Note : 9

Géronimo Rulli, Villarreal : Cinq arrêts et trois coups de poing pendant que Rulli était actif tout le match. Il a battu son homologue en duel et ne croyait pas qu’il serait battu au filet ce soir-là pour voir son équipe remporter la victoire. Note : 8

Article précédentClassement NBA MVP: Nikola Jokic dépasse Joel Embiid et Giannis Antetokounmpo dans une course à trois serrée
Article suivantArsenal contre. Score de Liverpool: comment Diogo Jota et Roberto Firmino ont puni les erreurs des Gunners pour stimuler la candidature au titre des Reds