Accueil Football Prédictions audacieuses de la Ligue des champions: Vinicius Junior secoue Manchester City,...

Prédictions audacieuses de la Ligue des champions: Vinicius Junior secoue Manchester City, Villarreal frustre Liverpool

176
0

Les demi-finales de la Ligue des champions sont à nos portes, l’action commence mardi sur CBS et Paramount+. Manchester City accueille le Real Madrid mardi avant que Liverpool et Villarreal ne s’affrontent la nuit suivante. Voici ce qu’il faut rechercher.

Vinicius surpasse Benzema pour onze

Le Real Madrid n’est pas allé aussi loin car il a été la meilleure équipe sur l’intégralité des deux matches des tours précédents. Le Paris Saint-Germain et Chelsea ont tous deux quitté la Ligue des champions en pensant qu’ils avaient dominé leurs vainqueurs au cours de la rencontre. Au contraire, dans les plus grands moments, ils ont eu le meilleur joueur sur le terrain à Luka Modric ou Karim Benzema.

Ce n’est guère une approche durable, notamment lorsque ce dernier fonctionne sur une séquence extrêmement chaude. Avec 12 buts à son actif, dont des tours du chapeau consécutifs lors des huitièmes de finale, Benzema sera probablement un shoo-in pour les distinctions individuelles de cette compétition et pourrait encore dépasser Robert Lewandowski pour remporter le soulier d’or. Mais un mot d’avertissement vient de la comparaison de son retour de score réel à son total de buts attendus (xG) de 6,46.

Lire aussi:  Liverpool contre Prédiction, cotes, ligne de Tottenham: un expert révèle les choix de la Premier League anglaise 2022 pour le 7 mai

On peut s’attendre à ce que les vrais grands, comme le Français, surperforment légèrement leur xG même à long terme, mais pas à un niveau si criard qu’il marque presque deux fois plus de buts par 90 minutes que la qualité des tirs le suggère. En termes plus simples, les deux têtes de Benzema contre Chelsea étaient si remarquables précisément à cause de la rareté de ces positions qui se terminent par des buts. Même les meilleurs ne peuvent pas créer ce genre de moments à volonté.

City, quant à lui, pourrait être un match tout à fait plus gênant pour Benzema que ses deux derniers adversaires. À ces deux occasions, il n’a fait aucun saut dans les espaces entre le milieu de terrain et la défense. Cela a été le plus remarquable lors de la victoire à Stamford Bridge, où l’attaquant le plus dévastateur du match a enregistré plus de touches dans les positions d’arrière droit que les trois qu’il avait dans la surface de réparation. Un thème récurrent de ce match était que Jorginho regardait furtivement par-dessus son épaule. Il repérerait le Français, trop en avant pour qu’il recule et laisse de l’espace à Modric et Kroos, trop profond pour que Thiago Silva soit entraîné vers le haut.

Lire aussi:  LA Galaxy contre. Prédiction Austin FC, cotes: un expert du football révèle les choix MLS 2022, les meilleurs paris pour le dimanche 8 mai
Benzema dans la poche d’espace qu’il a toujours trouvée entre les lignes de Chelsea. À cet égard, il est aidé par la course derrière Vinicius qui entraîne les défenseurs avec lui

Wyscout/BT Sport

Cela n’arrivera peut-être pas si souvent contre Manchester City, qui verra Rodri ancrer son milieu de terrain. Ils ont, à l’occasion cette saison, gravité vers quelque chose qui ressemble plus à un 4-2-3-1 avec Bernardo Silva plongeant profondément pour aider à construire, mais en grande partie c’est sans ambiguïté la responsabilité de Rodri de protéger les espaces dans lesquels Benzema aime tomber.

Pourtant, il y aura d’autres positions que Madrid pourra exploiter. Cela pourrait bien être un jeu pour Vinicius Junior, qui attaquera presque certainement un joueur qui n’est pas prêt pour la tâche. La suspension de Joao Cancelo était un casse-tête suffisant pour Pep Guardiola, mais Kyle Walker et l’option d’arrière droit en cas d’urgence John Stones sont aux prises avec des blessures. Le patron de City a offert une évaluation détendue de ce que cela pourrait signifier pour son équipe après la victoire de samedi contre Watford. « Si c’était en novembre ou en décembre, c’est un problème mais si Gabriel [Jesus] doit jouer arrière droit, il jouerait arrière droit. Donc ce n’est pas un problème, quand les joueurs sentent qu’on est vraiment en difficulté, les joueurs en font plus. »

C’est possible, mais Vinicius ne distribuera pas de faveurs à ceux qui font des efforts supplémentaires. Lorsqu’il se rend compte qu’il est face au maillon faible sur le terrain, comme ce fut le cas contre Andreas Christensen à Stamford Bridge, il est impitoyable dans son enquête. À pleine vitesse, Walker devrait être en mesure d’apprivoiser le Brésilien. Si City n’a pas son meilleur défenseur couvrant à ce genre de niveau, alors ce pourrait être Vinicius plutôt que Benzema qui fait les dégâts.

De Bruyne conduit City sur

Bien sûr, il n’y a pas que City qui a des maux de tête liés aux blessures. En effet, il n’y a peut-être pas d’absence avec le potentiel d’avoir un rôle plus déterminant dans ce concours que celle de Casemiro. Le Brésilien a voyagé avec l’équipe en Angleterre, mais des informations en Espagne suggèrent qu’il doute sérieusement de pouvoir jouer à quelque titre que ce soit. Sans lui, Madrid peut-il vraiment espérer réprimer les coups durs de Kevin De Bruyne ?

Alors que le Belge est passé à la vitesse supérieure ces dernières semaines, il a eu quelque chose d’un autre grand Manchester City dans son jeu. Il ramasse le ballon au tournant, dépasse un joueur et s’engage encore plus d’une manière qui rappelle extrêmement Yaya Touré. Là où plus tôt dans la saison, De Bruyne faisait progresser le ballon peut-être moins de 100 mètres sur le terrain avec sept ou huit portées progressives, ces chiffres sont maintenant en hausse. Lors des derniers matchs, notamment contre Brighton, il dépassait les 150 mètres de progression et le double des portées progressives.

Deux fois à la cinquième minute du match nul 2-2 avec Liverpool, il a fait irruption sur le terrain, jouant d’abord une passe en profondeur à Raheem Sterling qui a ensuite conduit Gabriel Jesus à se rapprocher avant de frapper le premier match du match. Il faisait à peu près la même chose contre l’Atletico Madrid, qui semblait avoir peu d’idées pour le réprimer au-delà de l’encrasser, et il est juste de se demander qui peut exactement se mettre sur son chemin et le ralentir.

Villarreal fait travailler Liverpool pour sa victoire

Cela ne pouvait pas se reproduire, n’est-ce pas ? Ce n’est certainement pas la réponse, malheureuse pour ceux d’une persuasion de Villarreal ou même pour ceux qui veulent juste voir un peu de piquant dans les dernières étapes de la Ligue des champions. Là encore, on aurait pu écrire exactement la même chose tout au long de ce concours. Villarreal en avait à peu près assez pour dépasser Atalanta, mais cela ne fonctionnera pas contre la Juventus. Villarreal en avait à peu près assez pour dépasser la Juventus, mais cela ne fonctionnera pas contre le Bayern Munich.

Soyez prévenu, Jurgen Klopp. Ce ne sera pas une affaire agréable. Toutes les statistiques et mesures sous-jacentes indiquent bien sûr un fossé entre ces deux équipes. Après 10 matches de Ligue des champions, la différence de buts de Liverpool est deux fois supérieure à celle de Villarreal. Les Reds ont en moyenne 2,15 xG pour et 1,1 xG contre par match européen. L’équipe d’Unai Emery est à 1,86 pour et 1,46 contre.

Ensuite, bien sûr, il y a le manque de talents sur le terrain. L’une de ces équipes compte neuf joueurs dans notre top 25 de nos 50 meilleurs restants dans la compétition. L’autre en a deux. Villarreal a de très bons joueurs comme Arnaut Danjuma et Pau Torres. Mais, opposez-les à leurs homologues en rouge (Mohamed Salah et Virgil van Dijk par exemple), et il devient évident que ce sont de très bons joueurs contre les meilleurs du monde.

Au fil du temps, vous vous attendriez à ce que ce gouffre de talents se reflète dans les résultats. Mais, le temps peut bien être nécessaire. Une chose qui est très vraie à propos du côté d’Emery, c’est qu’ils sont difficiles à casser immédiatement. Au cours de leurs matchs de Ligue des champions jusqu’à présent, Villarreal a accordé 4,85 buts attendus et deux buts réels en première mi-temps contre 9,73 et neuf en seconde. Ces banques de quatre ou plus devant Geronimo Rulli mettent du temps à s’effondrer, quel que soit le contexte.

Au match retour du quart de finale, avec le Bayern à la traîne par un but au total, ce sont les tirs qu’ils ont mis en place. La taille de la bulle reflète la valeur xG de chaque tir. Et oui j’ai bien vérifié qu’il n’y a pas eu d’erreur sur leur dimensionnement. Voilà à quoi ressemble 0,38 xG sur huit coups.

Les tirs du Bayern Munich en première mi-temps du quart de finale retour de la Ligue des champions contre Villarreal

TruMedia

Naturellement, cela ne peut pas durer éternellement. Les défenseurs tirent. Les adversaires deviennent plus désespérés. Mais c’est dans cette première moitié du match retour que Villarreal a semblé conclure qu’ils gagneraient ce match nul, leur conviction n’étant même pas réprimée par le but de Robert Lewandowski. La même chose pourrait se reproduire, dans cette étape ou la suivante. Mais cela semble tout à fait plus improbable.

Lorsque Julian Nagelsmann a fait le tour de son banc, il avait Serge Gnabry, l’arrière gauche Alphonso Davies et Eric-Maxim Choupo Moting comme options pour rafraîchir l’attaque. Si les partants n’allaient pas le gagner pour le Bayern, il était juste de se demander si le banc le pouvait. On ne peut pas en dire autant de Liverpool, qui pourrait faire un trio plutôt dévastateur parmi ceux qui ne font pas le onze de départ de Klopp. Contre l’Inter Milan, Roberto Firmino était le vainqueur de leur match sur le banc, pour Everton dans le derby du Merseyside, Divock Origi était inévitable au niveau de Thanos.

Retournez le scénario des récents matchs de Villarreal et si Klopp doit resserrer les choses, il a tendance à avoir un milieu de terrain de haut niveau avec des jambes fraîches sur le banc. Dernièrement, Jordan Henderson a excellé dans ce rôle plus étroit. S’il en avait vraiment besoin, il aurait aussi celui d’Ibrahima Konaté ou de Joël Matip qui l’attendrait sur le banc. Quelles que soient les circonstances, Liverpool peut les changer avec des jambes fraîches contre les esprits fatigués de Villarreal. Cela ressemble à la fin de la route.

Pronostic bonus : les équipes anglaises raflent le tableau européen

En voici un qui grésille en arrière-plan depuis un moment, pas prêt à se déchaîner sur le monde jusqu’à ce que Barcelone s’écrase hors de la Ligue Europa. Il est maintenant temps de déclarer avec audace ce peu d’exceptionnalisme de la Premier League. Les équipes anglaises vont tout gagner. Ce n’est certainement pas une grande surprise dans le cas de la Ligue des champions où Liverpool et Manchester City ont pris une longueur d’avance sur le terrain depuis un certain temps maintenant.

Du sommet du football européen au camp de base, Leicester entre dans son égalité en tant qu’outsider relatif à Roma, mais une équipe qui a été ajoutée par des blessures pendant la majeure partie de cette saison semble plutôt plus forte maintenant que Jamie Vardy est revenu d’une blessure. Wesley Fofana et Jonny Evans ont également été remis en action, Brendan Rodgers donnant la priorité à cette course de coupe. Ce duo pourrait bien en avoir assez pour réprimer Tammy Abraham. À l’autre extrémité, l’Inter Milan a montré les récompenses qui peuvent être gagnées grâce au type de contre-attaque directe dans laquelle les Foxes peuvent exceller … si leur entraîneur est prêt à abandonner le jeu de possession sur lequel il s’est tourné récemment. Leicester n’est peut-être pas le favori de l’Europa Conference League, mais ce ne serait pas une prédiction très audacieuse si c’était le cas.

West Ham est dans une position similaire, le RB Leipzig étant l’équipe la plus susceptible de remporter le trophée de la Ligue Europa à Séville le mois prochain. Mais, il y a quelque chose à dire sur l’élan impitoyable qui s’est emparé de ce club, où tout est canalisé dans leur poursuite de l’argenterie continentale. David Moyes a montré dimanche qu’il était prêt à sacrifier la forme de Premier League pour avoir la meilleure chance possible face à l’Eintracht Francfort, expert aguerri de cette compétition.

Lors du match aller de jeudi, Michail Antonio, Jarrod Bowen et Declan Rice seront aussi reposés que prévu pour cette étape de la saison. Une défense qui n’a peut-être que Craig Dawson comme défenseur central en forme sera testée, mais c’est une équipe qui a résisté aux deux extrémités du terrain en Europe. Avec le stade de Londres dans leur dos, ils pourraient bien en faire assez pour prendre le contrôle de la rencontre cette semaine et réserver leur retour à Séville, où leur voyage en phase à élimination directe a commencé. Qui douterait alors que la pure volonté de West Ham de remporter cette compétition ne prévaudrait pas ?

Article précédentNBA DFS: Luka Doncic et le meilleur FanDuel, choix quotidiens de basket-ball Fantasy de DraftKings pour le 25 avril 2022
Article suivant76ers contre Prédiction des Raptors, cotes: choix des séries éliminatoires de la NBA 2022, meilleurs paris du match 5 du modèle sur la course 86-58