Accueil Football Ligue des champions : le Bayern en costaud, la surprise Sheriff et...

Ligue des champions : le Bayern en costaud, la surprise Sheriff et Haller puissance 6… le bilan des matchs aller

107
0

A mi-parcours, la phase de poules de Ligue des champions offre son lot de certitudes et de surprises.

Avant les vacances de la Toussaint, l’heure des examens de mi-semestre a sonné pour les clubs engagés en Ligue des champions. Après trois journées, plusieurs tendances se dégagent de cette phase de poules. Franceinfo vous propose un baromètre du début de la compétition. « Temps d’adaptation ». Voilà une formule qui ne figure pas dans le vocabulaire de Julian Nagelsmann. Arrivé cet été sur le banc du club bavarois, l’ancien coach de Leipzig a immédiatement imposé sa patte. Les résultats ne peuvent pas être plus parlants : après une démonstration chez des Barcelonais moribonds (3-0), le Bayern a pédalé sur le Dynamo Kiev (5-0). Ce fut – un peu – plus laborieux contre un Benfica accrocheur, mercredi.

Lire aussi:  Points à retenir de la Ligue des champions : David de Gea franc sur l'élimination de Man United face à l'Atletico ; Benfica Stun Ajax

Le club allemand s’est montré patient à Lisbonne, avant d’en inscrire quatre à la suite en fin de match (4-0). De là à faire du Bayern un super-champion ? Pour l’heure, c’est incontestablement la machine la mieux rodée de la compétition. L’infatigable Robert Lewandowski a déjà inscrit 5 buts en C1, tandis que Leroy Sané compte 3 réalisations et autant de passes décisives. Personne n’aurait misé un sou sur le Sheriff Tiraspol. Pour sa première participation en Ligue des champions, le club de Transnistrie – région séparatiste moldave – a hérité du gros lot, avec le Real Madrid, l’Inter Milan et le Shakhtar Donetsk. Match après match, le Sheriff et son effectif cosmopolite a surpris. Solide face aux Ukrainiens (2-0), les Moldaves ont créé la sensation en s’imposant en Espagne (2-1).

Lire aussi:  Serie A Star Power Index : rumeurs de transfert de Vlahović ; L'énigme carrée de la Juventus ; Leão en feu pour Milan

L’Inter a mis fin à l’invicibilité des joueurs de Yuriy Vernydub mardi (1-3), mais le Sheriff occupe la première place du groupe à mi-parcours. Suffisant pour rester européen au printemps ? Le club a l’avantage de recevoir l’Inter et le Real, qui pourraient laisser des plumes à Tiraspol. Surtout, les cinq points d’avance sur le Shakhtar devraient, sauf réveil tonitruant des Ukraniens, permettre au club du championnat du Moldave d’accrocher a minima la troisième place. Et ainsi être reversé en seizièmes de Ligue Europa.

Article précédentLigue des nations : « Priver l’Espagne du ballon, c’est impossible », prévient Didier Deschamps avant la finale
Article suivantFootball : la « circulation insupportable » à Paris, le gros point noir de l’intégration de Lionel Messi au PSG