Accueil Football Les ultras du PSG appellent le président-directeur général Nasser Al-Khelaifi à partir...

Les ultras du PSG appellent le président-directeur général Nasser Al-Khelaifi à partir après l’effondrement de la Ligue des champions

137
0

Les ultras du Paris Saint-Germain sont furieux de la dernière capitulation des géants français en UEFA Champions League qui les a vus perdre 3-2 au total contre le Real Madrid malgré une avance de 2-0 sur les deux manches et 1-0 mercredi avec seulement 30 minutes de jeu. cravate gauche à jouer.

Avant le choc de la Ligue 1 dimanche avec les Girondins de Bordeaux, le soutien inconditionnel du PSG a demandé que le président-directeur général Nasser Al-Khelaifi soit démis de ses fonctions après avoir déjà appelé à la tête du directeur sportif Leonardo avant le match aller avec le Real.

« La désillusion inacceptable et inévitable que nous avions prédite et redoutée est malheureusement devenue réalité », lit-on dans le communiqué du groupe. « Comment pouvez-vous créer une mentalité révolutionnaire alors que votre saison semble commencer en février et que vous jouez dans des compétitions nationales à un rythme minimal ?

« Comment peut-on avoir un vrai projet sportif alors que l’équipe n’est qu’une bande de ‘stars’ avec peu ou rien d’autre ? Comment l’entraîneur peut-il être un patron respecté dans le vestiaire alors qu’il n’est clairement pas le vrai décideur ? »

« Comment rajeunir un groupe quand des personnalités périphériques pérennes sont satisfaites de voir leur contrat et de porter des lunettes de soleil confortables ? Comment ressentir la force puissante de l’histoire du club quand vos couleurs alternent entre le noir, le fuchsia, le rose et le jaune ? »

« Comment vouloir tout reconstruire pour les Parisiens quand on est plus heureux de les saluer sur penalty et d’assister plus souvent à la fashion week que de rencontrer les représentants de son propre groupe de supporters ?

Lire aussi:  Dernière journée de Premier League: 10 choses à surveiller, y compris la confrontation au titre, la course au gant d'or et Mike Dean

« Nos souvenirs ne sont pas courts. Nous savons que nous devons notre retour au président Nasser Al-Khelaifi et ce n’est rien de personnel, mais il est clair qu’il n’est pas l’homme de la situation. La situation actuelle du club nécessite une réorganisation complète du tout. niveaux et la présence quotidienne de son Président.

« Le PSG mérite les gens qui servent le club, pas les gens qui l’utilisent. Nous montrerons notre mécontentement face à Bordeaux dimanche, et nous demandons à tous ceux qui aiment le club de nous rejoindre sans recourir à la violence. Nous resterons mobilisés jusqu’à ce qu’il y ait de vrais, changements majeurs.

« Nous faisons cela dans le meilleur intérêt de notre club, pas de sa marque. Notre club n’est pas un outil de marketing ! Allez, Paris. »

S’exprimant samedi avant le match de ce week-end, l’entraîneur-chef Mauricio Pochettino a admis que ses joueurs étaient dégonflés après la défaite et comprend la colère des supporters après ce dernier embarras.

« Les joueurs sont déçus et se sentent mal », a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse d’avant-match. « Nous sommes déçus car nous voulions gagner la Ligue des champions. Ce sont des moments difficiles, mais nous devons être professionnels et donner le meilleur de nous-mêmes pour bien performer et gagner.

« Tout le monde lié au club a connu une déception et une forte douleur. Ces derniers jours ont été difficiles et il n’y a pas beaucoup de repos ou d’énergie dans ces situations. Nous comprenons la déception des supporters. »

Lire aussi:  La star de l'USMNT, Christian Pulisic, "en bon rythme" avant les éliminatoires de la Coupe du monde contre la France. Mexique

Pochettino a admis qu’il ne se sentait pas bien face à un tel revers mais reste catégorique sur le fait que Gianluigi Donnarumma a été victime d’une faute de Karim Benzema pour l’égalisation du Real qui a déclenché son improbable retour dans la capitale espagnole.

« Je ne me sens pas bien », a déclaré l’Argentin. « Je suis dans l’inconfort. Quand on analyse notre élimination, on a été très bons à domicile et supérieurs pendant 60 minutes à l’extérieur. Je le prends mal ; je ne me sens pas bien, et j’ai de la colère à l’intérieur. nuit.

« Nous étions supérieurs pendant la première heure à Madrid et personne ne pouvait prédire ce qui allait se passer. Nous avons regardé le match plusieurs fois. En revoyant les images, je ne sais toujours pas pourquoi ce n’était pas une faute sur Gianluigi. Tout était lié.

« C’est certain qu’il y a eu un impact psychologique important. Notre mea culpa, c’est qu’on ne sait pas gérer ces moments de difficulté. »

Le PSG accueille Bordeaux au plus bas en Ligue 1 dimanche avec 13 points d’avance au sommet mais il ne reste plus rien à jouer pour cette saison à part la confirmation du 10e titre du club qui égalera le total record de 10 de l’AS Saint-Etienne.

Article précédentNBA DFS: Jimmy Butler et le meilleur FanDuel, choix quotidiens de basket-ball Fantasy de DraftKings pour le 12 mars 2022
Article suivantDes entraîneurs actifs peuvent-ils battre le record de victoires de Gregg Popovich ? Seuls quelques-uns ont des coups raisonnables