Accueil Football La FIFA et l’UEFA suspendent les équipes russes des compétitions internationales de...

La FIFA et l’UEFA suspendent les équipes russes des compétitions internationales de football, y compris la Coupe du monde

133
0

La FIFA et l’UEFA ont suspendu la Russie du football international jusqu’à nouvel ordre, ont annoncé lundi les groupes. Cette décision intervient après que le Comité international olympique (CIO) a recommandé que tous les athlètes russes et biélorusses soient interdits des événements internationaux qui ont suivi l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Suite aux premières décisions adoptées par le Conseil de la FIFA et le Comité exécutif de l’UEFA, qui envisageaient l’adoption de mesures supplémentaires, la FIFA et l’UEFA ont décidé aujourd’hui ensemble que toutes les équipes russes, qu’il s’agisse d’équipes représentatives nationales ou d’équipes de clubs, seront suspendues de la participation aux deux Compétitions FIFA et UEFA jusqu’à nouvel ordre.

Ces décisions ont été adoptées aujourd’hui par le Bureau du Conseil de la FIFA et le Comité exécutif de l’UEFA, respectivement les plus hautes instances décisionnelles des deux institutions sur des questions aussi urgentes.

Le football est pleinement uni ici et en pleine solidarité avec toutes les personnes touchées en Ukraine. Les deux présidents espèrent que la situation en Ukraine s’améliorera sensiblement et rapidement afin que le football puisse à nouveau être un vecteur d’unité et de paix entre les peuples.

La commission exécutive du CIO a pris cette décision « afin de protéger l’intégrité des compétitions sportives mondiales et pour la sécurité de tous les participants ».

La FIFA avait fait l’objet de vives critiques pour sa réponse aux actions russes en Ukraine. Leur président Gianni Infantino a d’abord exprimé son souhait que le conflit soit terminé à temps pour les éliminatoires de la Coupe du monde entre la Russie et la Pologne le 24 mars avant que le Conseil de la FIFA n’annonce dimanche que la Russie ne serait pas en mesure de jouer des matches à domicile et devrait concourir sous le nom « Fédération russe de football. »

Lire aussi:  Vainqueurs et perdants des qualifications pour la Coupe du monde de la Concacaf : le Canada sur le point de décrocher ; Lutte des attaquants de l'USMNT

Ces actions ont été jugées insuffisantes par les associations de football de Pologne, de Suède et de République tchèque – l’une des deux dernières pourrait affronter la Russie lors d’un match de qualification avec une place à Qatar 2022 en jeu – qui ont toutes réaffirmé leur position antérieure selon laquelle ils ne joueraient pas une équipe représentant le pays. Cette position a été reprise par de nombreux autres pays européens, la France appelant à leur expulsion de la Coupe du monde.

US Soccer s’est joint aux appels lancés à la Russie pour qu’elle ne joue aucun rôle dans le football international. Un communiqué publié lundi a déclaré: « La Fédération américaine de football est unie au peuple ukrainien et dénonce sans équivoque l’invasion odieuse et inhumaine de la Russie. Nous ne ternirons pas notre jeu mondial, ni ne déshonorerons l’Ukraine en prenant le même terrain. comme la Russie, quel que soit le niveau de concurrence ou les circonstances, jusqu’à ce que la liberté et la paix soient rétablies. #WeStandWithUkraine. »

Lire aussi:  Villes hôtes de la Coupe du Monde de la FIFA 2026 : Los Angeles, New York/New Jersey parmi les meilleurs sites ; Washington DC snobé

La FIFA doit encore décider comment ajuster la tranche de qualification à la lumière du retrait de la Russie de la scène internationale du football. La Pologne pourrait bénéficier d’un laissez-passer pour affronter le vainqueur du match nul entre la Suède et la République tchèque. Il est également possible qu’une troisième place au deuxième tour des éliminatoires soit attribuée à une équipe en fonction de ses performances dans la Ligue des Nations ; La Hongrie était la deuxième nation la plus performante après l’Autriche et la République tchèque. La Slovaquie, qui a terminé troisième derrière la Croatie et la Russie dans le groupe H des qualifications, pourrait également être envisagée.

L’instance dirigeante du football européen, qui vendredi a privé Saint-Pétersbourg du droit d’accueillir la finale de la Ligue des champions en mai, a également mis fin à son accord de parrainage avec la société énergétique publique russe Gazprom, un accord d’une valeur de 45 millions de dollars par an. Pendant ce temps, l’UEFA travaille sur le retrait de l’équipe féminine russe des Championnats d’Europe de cet été en Angleterre.

Le dernier Russe restant en compétition européenne de clubs — Spartak Moscou — sera également expulsé de la Ligue Europadonnant au RB Leipzig un laissez-passer pour les quarts de finale.

Article précédentYaroslav Amosov, champion du Bellator, doit rester en Ukraine et « défendre ce pays du mieux que je peux »
Article suivantLa FIFA et l’UEFA suspendent les équipes russes des compétitions internationales de football, y compris la Coupe du monde