Accueil Football Barcelone s’écrase hors de la Ligue des champions avec une défaite contre...

Barcelone s’écrase hors de la Ligue des champions avec une défaite contre le Bayern, se dirige vers la Ligue Europa pour la première fois en 17 ans

19
0

Pour la première fois en 20 ans, le FC Barcelone n’a pas réussi à se qualifier pour la phase de groupes de la Ligue des champions, étant évincé de la compétition par le puissant Bayern Munich mercredi lors d’une défaite 3-0 mercredi lors de la 6e journée. Kiev, Barcelone devait se rendre à Munich pour remporter une victoire contre une équipe qui les a complètement démolis au cours des dernières saisons, et ils n’ont même pas failli rivaliser. Le Bayern menait 2-0 à la pause, et le score de 3-0 était généreux tout compte fait car le Bayern dominait à la fois le ballon et les occasions.

Thomas Muller a marqué la frappe gagnante à la 34e minute sur un but confirmé par la technologie de la ligne de but avant que Leroy Sane ne produise une frappe étonnante à 30 mètres juste avant la pause. Jamal Musiala a fait 3-0 après l’heure de jeu, claquant la porte à tout retour improbable que l’équipe espagnole avait en tête.

La victoire ne signifiait rien pour le Bayern car il s’était déjà assuré la première place du groupe E, tandis que Benfica s’est qualifié pour la phase à élimination directe en tant que deuxième. Le Barça poursuivra son parcours européen en Ligue Europa, une compétition à laquelle il n’a pas participé depuis 2004, lorsqu’elle s’appelait la Coupe UEFA.

Envie encore plus de la Ligue des Champions ? Écoutez ci-dessous et suivez Quel but! Un podcast de football quotidien de CBS où nous vous emmenons au-delà du terrain et dans le monde entier pour des commentaires, des aperçus, des récapitulatifs et plus encore.

Voici trois plats à emporter :

1. C’est un Barca en transition et Xavi n’est pas à blâmer

C’était le deuxième match de Xavi à l’UCL en tant que patron du Barca, et il n’est pas à blâmer. Les mois de planification et de jeu atroces avec Ronald Koeman à la barre ont conduit à cela. Bien que le Barça ait le nom, il n’a évidemment pas le jeu. C’est un club en pleine reconstruction qui cherche à atteindre un certain niveau de compétence depuis le départ de Lionel Messi. Ce n’était évidemment pas le résultat souhaité, mais cela leur présente une autre voie vers la qualité pour l’UCL. Cela, bien sûr, les obligerait à gagner la Ligue Europa, et à ce rythme, ils ne sortiront pas des huitièmes de finale. Mais il y a toujours une chance.

Il est vrai que l’équipe était bloquée en première vitesse, enregistrant un xG de seulement 0,38 sur sept tirs. Mais les fans doivent être patients, car Xavi n’a pas eu l’occasion de marquer le club qu’il veut. Il n’a pas eu de fenêtre de transfert, il n’a pas eu assez de temps pour mettre en œuvre sa stratégie et il y aura plus de difficultés de croissance en cours de route.

Cette équipe est à des années-lumière des anciennes équipes barcelonaises, mais il faut de la patience.

2. Le Bayern n’a pas appuyé sur la pause, il a appuyé sur la pédale

Je suis entré dans la journée en pensant que le Barça pourrait avoir une chance si Julian Nagelsmann décidait de reposer ses gros canons et de jouer un tas de sauvegardes. Le Bayern voulait punir le Barça, et Robert Lewandowski, Leroy Sane et Thomas Muller étaient dans le onze de départ. Ce n’était pas une équipe à part entière, mais c’était une équipe avec quelques remplaçants mélangés qui semblaient toujours avoir une longueur d’avance sur leur adversaire. Et dès le premier coup de sifflet, il n’y avait absolument aucune chance pour le Barça d’obtenir un match nul, encore moins une victoire.

Et c’est la différence entre les clubs en ce moment en ce qui concerne leur mentalité. Le Barça est fragile, mou et a besoin d’un leadership et de conseils appropriés pour le reconstruire, ce qu’ils espèrent que Joan Laporta pourra faire. Bayern. pendant ce temps, ils sont impitoyables, prêts à détruire et ne se soucient pas de savoir qui est à la fin d’une punition puissante sur le terrain.

3. Le Bayern ressemble aux favoris pour remporter l’UCL

Devant Manchester City, Liverpool et le PSG, le Bayern Munich s’est imposé comme le grand favori pour remporter cette compétition, qui serait sa deuxième couronne européenne au cours des trois dernières saisons s’il réussissait. Il y a une profondeur incroyable partout, ils ont le meilleur attaquant pur du jeu à Lewandowski, et ils incarnent la cohérence, avec un différentiel de buts de +19, bien mieux que toute autre équipe de la compétition.

Mais pour l’instant, nous devons voir lundi à quoi ressemble leur parcours avec le tirage au sort.

Bien que terminer premier soit exactement ce qu’ils voulaient, ils ont le potentiel d’être tirés au sort contre les équipes suivantes en huitièmes de finale :

  • PSG
  • Atletico Madrid
  • Sporting Lisbonne
  • Inter-Milan
  • Villarreal/Atalanta
  • RB Salzbourg
  • Chelsea

Ils seront les favoris de chacun, mais ils voudront éviter le PSG, l’Atletico et Chelsea, le RB Salzburg et le Sprting Lisbon étant probablement leurs adversaires préférés.

Article précédentFootball : la « circulation insupportable » à Paris, le gros point noir de l’intégration de Lionel Messi au PSG
Article suivantRésultats de l’UEFA Europa League et de la Conference League: Leicester City chute dans les barrages à élimination directe de l’UECL