Accueil Basket L’ex-Bears WR Allen Robinson tweete que la star des Bulls, Zach LaVine,...

L’ex-Bears WR Allen Robinson tweete que la star des Bulls, Zach LaVine, devrait également quitter Chicago

60
0

Après avoir remporté zéro match éliminatoire et fait face à un jeu de quart-arrière inégal au cours des quatre dernières saisons, l’ancien receveur large des Bears de Chicago Allen Robinson est parti pour le champion du Super Bowl, les Rams de Los Angeles en mars. Le Pro Bowler pense qu’une autre star du sport de Chicago devrait également chercher des pâturages plus verts : le garde des Bulls Zach LaVine.

Dans un tweet du mardi après-midi, Robinson a écrit : « Zach Lavine à Dallas ou Portland serait un très bon choix. » Le joueur de 28 ans a également tweeté LA est un « bon choix » pour LaVine, mais il n’a pas confirmé s’il faisait référence aux Los Angeles Lakers ou aux Los Angeles Clippers.

Il est difficile de blâmer Robinson pour son séjour à Chicago. Au cours de sa carrière dans les Bears, l’ancienne star de Penn State avait Mitchell Trubisky, Nick Foles, Andy Dalton et une recrue de Justin Fields lui lançant le ballon – et son entraîneur était Matt Nagy, qui a été renvoyé depuis. Pourtant, Robinson a produit deux saisons de plus de 95 attrapés et 1 100 verges.

Lire aussi:  Mise à jour sur la blessure de Luka Doncic: la star inquiète des Mavericks pourrait manquer le match 2 contre. Jazz dû à une tension au mollet, selon le rapport

Comme Robinson, LaVine a affiché des chiffres individuels criards à Chicago, mais n’a pas encore atteint le deuxième tour des séries éliminatoires. Le meilleur coup de LaVine est venu cette année, le seul voyage en séries éliminatoires des Bulls depuis son arrivée en 2017-18, mais les Milwaukee Bucks les ont dominés 4-1 au premier tour.

LaVine est sur le point de devenir un agent libre sans restriction cette intersaison, il est donc libre de suivre les conseils de Robinson s’il le souhaite. Quelle que soit l’équipe qui obtient LaVine, elle obtient un phénomène du côté offensif, car le produit UCLA a en moyenne au moins 24 points et quatre passes décisives chacune des trois dernières saisons.

Article précédentMise à jour sur la blessure de Ja Morant: la star des Grizzlies doute de revenir pendant les séries éliminatoires avec une ecchymose osseuse au genou droit
Article suivantLes non-conformistes contre Score des Suns, plats à emporter: Devin Booker mène Phoenix à une victoire décisive dans le match 5 contre Dallas