Accueil Basket Le positionnement des Warriors en séries éliminatoires devient risqué et Draymond Green...

Le positionnement des Warriors en séries éliminatoires devient risqué et Draymond Green n’est pas content: « Nous nous faisons punker »

28
0

Les Golden State Warriors ne sont pas exactement en spirale, mais ils grincent vraiment bien leurs engrenages. Bien qu’ils conservent la tête de série n ° 3 pour le moment, leur positionnement en séries éliminatoires devient de moins en moins stable de jour en jour car ils ont perdu 11 de leurs 17 derniers matchs et mènent maintenant le n ° 4 Utah Jazz par seulement deux matchs avec une tête – match à tête restant.

Golden State semblait commencer à trouver un rythme avec quatre victoires consécutives, mais ensuite Stephen Curry s’est incliné contre les Celtics la semaine dernière, et maintenant les Warriors ont encore perdu trois victoires consécutives. La dernière défaite est survenue aux mains de l’Orlando Magic mardi soir, 94-40, et par la suite Draymond Green a exprimé ses frustrations quant à la façon dont les Warriors jouent.

« Nous jouons doucement. Nous jouons stupides. Nous ne jouons tout simplement pas au bon basket. Et nous nous faisons piéger. C’est difficile de gagner un match en se faisant piéger », a déclaré Green aux journalistes.

« Nous perdons beaucoup de quatrièmes quarts. C’est l’exécution. Mais pour l’exécuter, il faut un certain niveau de physique, et nous n’y parvenons pas. Sans manquer de respect à l’Orlando Magic, mais c’est l’un des pires des équipes. la ligue, et nous ne pouvons pas égaler cela avec eux. Donc, si vous ne pouvez pas égaler cela avec eux, vous n’allez certainement pas le faire contre une grande équipe. Je ne dirais pas nécessairement que c’est un problème, mais c’est ce qui se passe. Je ne doute pas que nous puissions y remédier, mais si nous voulons gagner des matchs, il faut que cela soit réparé.

Chaque équipe de la ligue fait face ou a fait face à une vague de blessures et d’absences cette saison, donc ce n’est pas tant une excuse pour les Warriors qu’une simple vérité : ils ne sont pas une véritable équipe en lice pour le championnat à moins que Le vert et le curry sont sains et jouent bien.

Lire aussi:  76ers contre Prédiction des Pacers, cotes, ligne, écart: choix de la NBA 2022, meilleurs paris du 9 avril du modèle sur la course 84-54

Les Warriors ont à peine marché sur l’eau lorsque Green a été absent pendant deux mois, et juste au moment où ils le récupèrent, Curry va sur l’étagère pour ce qui pourrait très bien être le reste de la saison régulière. Qu’il suffise de dire que les Warriors sont une coquille d’eux-mêmes sans Curry.

Et maintenant, le calendrier est sur le point de devenir beaucoup plus difficile. Même sans Curry, les Warriors ont eu deux matchs gagnables contre les Spurs et Magic et les ont laissés s’en tirer, et maintenant cinq de leurs six prochains matchs sont contre les Heat, Hawks, Grizzlies, Suns et Jazz. De toute évidence, les matchs contre Memphis et Utah – les équipes directement au-dessus et en dessous de Golden State dans le classement – ​​sont vitaux, et avec la façon dont ils jouent en ce moment, Green a raison … ils ne s’en sortiront pas bien face aux très bonnes équipes.

Lire aussi:  Mise à jour sur les blessures de Luka Doncic: la star des Mavericks fait du travail à 5 ​​contre 5 à l'entraînement, discutable pour le match 4 contre. le jazz

En ce moment, cela ressemble à du temps pour les Warriors, qui veulent juste entrer dans les séries éliminatoires en bonne santé et, espérons-le, avec une tête de série parmi les quatre premières et un avantage sur le terrain au premier tour. Après cela, ils tenteront leur chance comme tout le monde dans ce qui s’annonce comme une course au titre ouverte.

Article précédentPortugal vs Turquie cotes, choix, pronostics: meilleurs paris pour les qualifications européennes de la Coupe du Monde de la FIFA pour le jeudi 24 mars
Article suivantAshleigh Barty prend sa retraite: Simona Halep, Andy Murray et d’autres réagissent au fait que le n ° 1 mondial quitte le tennis à 25 ans