Accueil Basket Kyrie Irving autorisée à jouer dans les matchs à domicile des Nets...

Kyrie Irving autorisée à jouer dans les matchs à domicile des Nets alors que le maire de New York, Eric Adams, modifie le mandat du vaccin

36
0

Les artistes et athlètes basés à New York qui jouent pour les équipes locales de New York seront exemptés du mandat de vaccination de la ville pour les entreprises privées, a annoncé jeudi le maire de New York, Eric Adams, lors d’une conférence de presse au Citi Field. Cela signifie que le gardien non vacciné des Brooklyn Nets, Kyrie Irving, sera éligible pour jouer dans des matchs à domicile, à commencer par le match de dimanche contre les Charlotte Hornets au Barclays Center.

Adams, qui avait précédemment déclaré que « ce serait envoyer le mauvais message » d’accorder une exemption à Irving alors que pratiquement tous ceux qui travaillent dans la ville sont soumis au même mandat et que les travailleurs municipaux non vaccinés ont perdu leur emploi, a présenté le problème comme une expansion de une exonération antérieure. Cette décision affectera également les membres non vaccinés des Yankees de New York et des Mets de New York, qui sont à deux semaines de la journée d’ouverture de la Major League Baseball.

« Il s’agit de mettre les artistes basés à New York sur un pied d’égalité », a déclaré Adams. « Le premier jour, quand j’étais plus âgé, j’ai regardé la règle qui stipulait que les joueurs de la ville natale avaient un désavantage injuste pour ceux qui venaient me rendre visite. Et immédiatement j’ai senti que nous devions examiner cela, mais mes professionnels de la santé ont dit: » Eric, nous « Nous sommes à un endroit différent. Nous devons attendre jusqu’à ce que nous soyons à un endroit où nous sommes dans une zone basse et nous pouvons réexaminer certains des mandats. » Nous sommes ici aujourd’hui. »

Avant cela, Adams l’avait appelé « injuste » et « ridicule » qu’il y avait des normes différentes pour les joueurs des équipes à domicile et des équipes visiteuses. Jeudi, il l’a qualifié d' »inimaginable ».

Lire aussi:  Le score d'embrayage de Klay Thompson contre Les Nets soulagent Stephen Curry, un bon signe pour les espoirs de titre des Warriors

« Nous traitions nos artistes différemment parce qu’ils vivaient et jouaient pour des équipes locales », a déclaré Adams. « Ce n’est pas acceptable. Cette exemption a placé nos équipes sportives dans une situation de désavantage concurrentiel auto-imposé. Mais ce nouvel ordre contribuera à stimuler notre économie. »

La NBA et la NBA Players Association ont publié une déclaration conjointe peu de temps après l’annonce d’Adams :

« La NBA et la NBPA ont atteint un taux de vaccination de 97 % et un taux de rappel de 75 % parmi les joueurs, requis à la fois pour le personnel de la ligue, le personnel de l’équipe et les arbitres, et continueront d’être de fervents défenseurs de la vaccination et des rappels. Avec l’annonce d’aujourd’hui, nous soutenons le La détermination du maire selon laquelle les anciennes règles traitant différemment les joueurs locaux et visiteurs n’avaient plus de sens, en particulier parce que les joueurs non vaccinés de la NBA continueront de tester quotidiennement l’égalité des chances pour les équipes locales et leurs adversaires.

Deux jours avant cette annonce, Adams a tenu une conférence de presse pour annoncer que, tant qu’il n’y aura pas d’augmentation significative des cas de COVID-19, les masques seront facultatifs pour les enfants âgés de 2 à 4 ans en maternelle et en garderie à partir du 4 avril. À ce moment-là, il a déclaré qu’il n’y avait aucun changement à annoncer en ce qui concerne les athlètes et les artistes : « Le baseball, le basketball, les entreprises, toutes ces choses, ils doivent attendre que cette couche arrive et pour le moment, nous n’annonçons que nos deux – à quatre ans. »

« J’ai dit que nous devions attendre », a déclaré Adams jeudi. « Deux jours, c’est encore ‘attendez’. Je n’allais pas le déployer quand j’ai déployé les autres aspects. Nous le décollons. Nous avions un plan basé sur mon équipe médicale sur la façon dont nous allons le déployer. Et nous sommes à la date que nous estimons que c’est le moment de le déployer. »

Lire aussi:  LeBron James des Lakers veut organiser un défilé conjoint avec les Dodgers et les Rams pour célébrer les championnats

Adams a déclaré à plusieurs reprises que la ville ajoutait simplement des athlètes et des artistes basés à New York à une exclusion existante : « C’était une exclusion que l’administration précédente a faite. Je ne pense pas que les gens comprennent vraiment cela. Cette exclusion existait déjà. C’était injuste pour les New-Yorkais. Il stipulait que si vous veniez dans notre ville, nous allions vous traiter différemment de ce que nous traiterions les New-Yorkais. Nous corrigeons cela. Et nous ne l’avons pas fait automatiquement. Nous avons attendu jusqu’à ce que nous soyons suffisamment à l’aise sur la base de l’équipe médicale et que nous continuions à avancer avec un plan très stratégique de relance de notre économie et d’examen de certaines des choses injustes que nous avons vues. »

L’exemption pour les artistes et les athlètes de l’extérieur de la ville faisait cependant partie du mandat de vaccination de Key2NYC. (Bill de Blasio, l’ancien maire, a fait valoir que cela ne constituait pas une « échappatoire ».) L’administration d’Adams avait déjà levé le mandat de Key2NYC ; il exempte désormais Irving et d’autres artistes interprètes non vaccinés d’un mandat différent, qui couvre les entreprises privées.

Irving a disputé 20 matchs avec les Nets cette saison (tous sur la route) et a récolté en moyenne 28,5 points, 55,5 passes décisives et 4,6 rebonds. Brooklyn a une fiche de 38-35 et est huitième dans l’Est, à 2,5 matchs des Raptors de Toronto, septièmes. Si la saison se terminait aujourd’hui, il faudrait rendre visite aux Raptors pour le premier match de play-in. Toronto est la seule ville de la NBA où Irving reste inéligible pour jouer.

Article précédentParamount+ Liste complète des qualifiés Concacaf
Article suivantMexique contre USMNT : Christian Pulisic « dans un bon rythme » avant la qualification décisive pour la Coupe du monde à l’Estadio Azteca