Accueil Basket Comment les Celtics ont relancé leur saison avec un engagement envers la...

Comment les Celtics ont relancé leur saison avec un engagement envers la défense et le mouvement du ballon

145
0

Après avoir commencé cette saison avec une fiche de 23-24, les Celtics ont remporté 23 de leurs 27 derniers matchs vendredi et à moins de deux matchs de la tête de série n ° 1 Miami Heat dans la Conférence Est. Boston a une fiche de 46-28, à quelques points de pourcentage derrière les 76ers de Philadelphie, un demi-match derrière le champion en titre Milwaukee Bucks et un match et demi derrière le Heat avec environ deux semaines à jouer en saison régulière.

Les chances des Celtics en séries éliminatoires semblaient minces le 22 janvier alors qu’ils disputaient un match sous 0,500, s’accrochant à la 10e et dernière place de jeu dans l’Est. Le manque de mouvement du ballon de Boston était un problème depuis le début de la saison, et cela a conduit le garde Marcus Smart à appeler les ailes All-Star de l’équipe, les joueurs les mieux payés et les meilleurs buteurs Jayson Tatum (27,0 PPG) et Jaylen Brown (23,2 PPG) en début de saison. Le manque de mouvement du ballon des Celtics s’est traduit par un pourcentage de passes décisives (pourcentage de paniers réalisés hors passes décisives) de 58,4%, ce qui s’est classé au 21e rang de la NBA lors de ses 47 premiers matchs.

« Je voudrais juste jouer au basket, chaque équipe sait que nous allons à Jayson [Tatum] et Jaylen [Brown], et chaque équipe est programmée et étudie pour arrêter Jayson et Jaylen « , a déclaré Marcus Smart après une défaite 128-114 à domicile contre les Bulls le 1er novembre au cours de laquelle les Celtics ont perdu une avance de 19 points. « Je pense que le rapport de dépistage de tout le monde est pour que ces gars essaient de passer le ballon. Ils ne veulent pas passer le ballon, et c’est quelque chose qu’ils vont apprendre. Ils sont encore en train d’apprendre et nous sommes fiers des progrès qu’ils font, mais ils vont devoir franchir une autre étape et trouver des moyens non seulement de créer pour eux-mêmes mais de créer pour les autres de cette équipe, d’ouvrir le terrain pour eux plus tard dans le match où ils n’ont pas toujours à prendre ces coups durs ou à prendre des affrontements difficiles quand ils obtiennent le 1 contre 1. »

Le feu allumé par Smart s’est installé et les Celtics sont allés 23-4 lors de leurs 27 derniers matchs. Les Celtics 2021-22 sont l’incarnation NBA de la ligne mémorable de Paul Rudd, « Regardez-nous hein, qui aurait pensé? Pas moi. »

Tatum, qui a une moyenne de 27,0 PPG en carrière cette saison, ce qui a contribué à mener à une troisième sélection All-Star consécutive, a détaillé la période d’ajustement des Celtics avec Jenny Dell sur CBS Sports HQ mardi, citant une variété de facteurs.

« Honnêtement, nous sommes arrivés à un point de la saison où nous avons retrouvé la santé grâce au COVID et à d’autres blessures diverses, ce qui nous a donné un début difficile », a déclaré Tatum. « De plus, avoir un nouvel entraîneur et un nouveau personnel a pris du temps pour s’adapter plus que les autres ne s’y attendaient et plus que nous ne l’aurions souhaité. En même temps, à travers les hauts et les bas, nous savions où nous voulions aller et nous avons toujours cru en nous-mêmes. Nous savions que nous étions proches, et une fois que nous avons cliqué, nous avons commencé à nous amuser et à rivaliser. »

Après huit saisons (2013-21) dirigées par l’entraîneur-chef Brad Stevens, entendre une nouvelle voix dans le groupe a entraîné un démarrage lent, même si cette nouvelle voix, Ime Udoka, est venue avec sept saisons d’expérience de jeu NBA et neuf saisons en tant que un entraîneur adjoint de la NBA. Cependant, la vision d’Udoka s’est concrétisée, et il a également crédité le temps et un retour à la santé.

Lire aussi:  Filets vs. Prédiction du jazz, cotes, ligne, écart: choix de la NBA 2022, meilleurs paris du 21 mars du modèle sur la course 79-49

Défense d’abord

Brown a raté 14 des 27 premiers matchs cette saison avec une tension aux ischio-jambiers, mais il a en moyenne 23,8 PPG depuis – mettant cette blessure dans le rétroviseur à la mi-décembre. Les choses ont commencé à se décanter après le retour à l’action de Smart après avoir raté six matchs de suite en raison d’une entorse au mollet du 12 au 21 janvier.

« Son [Celtics defense] étouffant [our opponents] parfois, avec notre taille et notre polyvalence », a déclaré l’entraîneur-chef Ime Udoka. « Nous avons de grandes ailes, nos gros, et évidemment un pitbull [Smart] pour un meneur. Il n’y a pas vraiment de faiblesse là-bas, personne sur qui s’en prendre, ce qui est parfois le cas avec d’autres équipes. Nous prenons de très bons départs, ce qui est différent du début de l’année, mais c’est compréhensible avec la quantité de hauts et de bas que nous avons eus plus tôt dans l’année, et cela se concrétise maintenant que nous avons une certaine cohérence avec nos files d’attente. »

Au cours de leur séquence de 23-4 depuis le 23 janvier, le meilleur record de la NBA dans cette période, les Celtics se sont transformés en la défense la plus avare en score et en pourcentage de buts sur le terrain de la NBA. Boston a tenu 14 de ses 27 derniers adversaires à moins de 100 points, et ils ont limité leurs adversaires à 42 PPG dans la peinture, le moins de la NBA.

47 premiers matchs

Depuis le 23 janvier

WL

23-24 (T-17e)

23-4 (1er)

Adversaires PPG

105.9 (T-8e)

100,0 (1er)

Adversaires pourcentage FG

44,2 % (T-6e)

41,2 pour cent (1er)

Différentiel PPG

+1,5 (12e)

+15,6 (1er)

Cette transformation a permis aux Celtics de revendiquer le titre de meilleure défense globale de la NBA cette saison, comme le montrent les classements.

Adversaires PPG

103.8

1er

Adversaires pourcentage FG

43,1 %

1er

Les adversaires peignent PPG

41,9

2ème

Interrogé par des journalistes sur ce qui s’est passé derrière le revirement de Boston après une victoire de 115-101 contre les Hornets le 9 mars, Tatum a donné une réponse succincte.

« Défense, défense, défense, défense, défense, défense! » dit Tatum.

Tatum lance une infraction aux multiples facettes des Celtics

Avoir une défense étanche permet aux Celtics de s’en tirer en étant la seule équipe parmi les quatre premières têtes de série dans l’une ou l’autre des conférences à ne pas avoir au moins trois joueurs avec une moyenne de plus de 15 points par match. Tatum et Brown ont tenu compte des appels d’Udoka et de Smart alors que le pourcentage d’assistance des Celtics a augmenté de 5,3% depuis le 23 janvier. Cette amélioration a catapulté Boston des 10 derniers de la ligue au top 10 de la ligue en termes de partage du basket-ball. La hausse de 8,2 PPG des Celtics est la différence entre le premier et le 24e rang en attaque cette saison, tandis que le saut de 4% dans le pourcentage de buts sur le terrain est la différence entre le premier et le 25e dans cette catégorie.

Lire aussi:  Loups des bois contre. Cotes des Suns, ligne: choix de la NBA 2022, prédiction du 23 mars à partir d'un modèle informatique éprouvé

Attaque des Celtics depuis le 23 janvier :

47 premiers matchs

Depuis le 23 janvier

WL

23-24 (T-17e)

23-4 (1er)

PPG

107.4 (20e)

115.6 (7e)

Pourcentage DFG

44,7 % (22e)

48,7 % (5e)

Pourcentage d’assistance

58,4 % (21e)

63,7 % (9e)

« Ils ont acheté le côté défensif du ballon en termes d’effort et le partagent offensivement », a déclaré Udoka après une victoire de 105-95 contre les Hawks le 13 février. « Vous voyez la différence jusque-là. Cela prend juste un peu de temps, cela ne se fera pas du jour au lendemain et je le comprends. Donc, une fois qu’ils ont tous adhéré, et comme je l’ai dit, ils ont tous été réceptifs au coaching, aux critiques et aux défis, et donc j’adore le groupe pour ça. »

Les Celtics ont montré leur altruisme accru mercredi soir lors d’une victoire dominante à domicile 125-97 contre le Jazz. Boston a réussi ses 10 premiers tirs, la plus longue séquence pour commencer un match dans la NBA cette saison, avec huit de ces passes décisives. Ils ont terminé le match avec un sommet de la saison de 37 passes décisives alors que Tatum et Brown avaient chacun un sommet d’équipe de 26 points. Même avec un mouvement de balle accru, l’offensive des Celtics va de pair avec Tatum pour une bonne raison. Il est un buteur historiquement prolifique pour une franchise aussi légendaire que possible. La sortie de 36 points de Tatum lors d’une victoire sur la route le 21 mars au Thunder lui a donné son 25e match en carrière avec plus de 35 points, le plus par un joueur des Celtics à l’âge de 24 ans ou moins.

La plupart des matchs avec plus de 35 points à 24 ans ou moins dans l’histoire des Celtics :

Jayson Tatum

25

Paul Piercé

24

Antoine Walker

quinze

Larry Bird

6

Jaylène Brun

5

Il a également été l’un des meilleurs marqueurs d’embrayage de la ligue, car les 92 points de Tatum dans l’embrayage, les cinq dernières minutes d’un match lorsqu’une équipe mène ou traîne de cinq points ou moins, sont les neuvièmes les plus importants de la NBA cette saison. Tatum se réchauffe juste à temps pour que les Celtics solidifient leur classement en séries éliminatoires, avec une moyenne de 33,6 PPG en mars, le troisième plus élevé de la NBA ce mois-ci. L’une des raisons de la meilleure saison de notation de la carrière de Tatum – malgré le fait qu’il ait tiré le pire en carrière de 35,4% à partir de la ligne des 3 points – est son amélioration au plus bas. Tatum tire un sommet en carrière de 49,1% sur le terrain hors du poste cette saison par Second Spectrum. Cette marque est la 13e meilleure de la NBA parmi les attaquants qui ont en moyenne plus de 50 touches par match.

La plupart des PPG – mars :

« Après la pause All-Star, c’est quand vous voulez jouer votre meilleur basket avec l’étirement avant les séries éliminatoires », a déclaré Tatum. « C’est ce que nous faisons. J’espère que nous restons en bonne santé et que nous continuons à jouer de cette façon dans les séries éliminatoires, voyons qui nous affrontons au premier tour et partons de là. »

Après avoir remporté 85% de leurs matchs au cours des deux derniers mois, les Celtics font rêver les fans de Boston à l’endroit où la bannière numéro 18 pourrait être accrochée au TD Garden.

Article précédentLe manager de Bologne, Sinisa Mihajlovic, annonce qu’il subira une autre série de traitements contre la leucémie
Article suivantUSMNT contre. Panama cotes, choix, prédiction: Meilleurs paris sur les qualifications de la Concacaf pour la Coupe du monde 2022 pour le dimanche 27 mars