Ferrari, Leclerc ne boude pas : « Sainz est insaisissable, sa victoire est la nôtre »

Déployer Replier le sommaire

Leclerc, deuxième de Ferrari, accepte avec sa position derrière Sainz: « Il a mieux fait, c'est normal qu'il ait gagné »

se colore en rouge. Les Ferrari profitent du ko de Verstappen pour placer une magnifique au Grand Prix d', la troisième manche du championnat du monde de F1. Sainz premier, Leclerc deuxième. Et le Monégasque accepte avec sportivité le succès de son coéquipier, témoignage d'un environnement qui semble avoir retrouvé sérénité et confiance. Après tout, quand on gagne, tout est plus simple.

Grand Prix d'Australie, triomphe Ferrari : Leclerc salue la doublette

La Scuderia n'avait pas réalisé une doublette depuis son début à Bahrain en 2022. Le résultat obtenu sur le circuit de Melbourne est donc accueilli avec enthousiasme par tous. Y compris par Leclerc, qui ne regrette pas d'être arrivé derrière son partenaire d'écurie. Bien au contraire. Charles félicite Sainz, monté sur la plus haute marche du podium deux semaines après son opération de l'appendicite qui l'avait forcé à manquer le GP en Arabie Saoudite. “Sainz a passé un week-end exceptionnel après l'opération – a commenté le pilote monégasque de Ferrari -. Il a fait un meilleur et c'est normal qu'il ait gagné”.

Apogée Ferrari, Leclerc n'est pas amer pour la deuxième place

Le mot d'ordre est sportivité. Car c'est le moment de célébrer, après avoir profité de la meilleure manière possible de l'aide involontaire du champion du monde Verstappen, dont le retrait dû à un problème de freins a rendu le week-end australien de la Scuderia de Maranello magique. “Je suis très heureux pour Sainz et pour l'équipe, ce sont des points vraiment très importants – continue Leclerc -. Que ce soit lui ou moi qui gagne pour l'équipe, c'est la même chose et c'est pour cela que c'est une grande journée”. En somme, la doublette de Ferrari au GP d'Australie met tout le monde d'accord.

Leclerc entre le souvenir du triomphe à Bahreïn et la rivalité avec RedBull

On se souvient immédiatement de 2022, de la doublette à Bahreïn. “C'est tellement bon de répéter, une sensation extraordinaire”, souligne Leclerc. Lorsqu'on lui demande si le championnat est relancé et si Red Bull est à la portée de Ferrari, le Monégasque freine. “Nous sommes tous très heureux, mais nous devons rester les pieds sur terre et ne pas oublier que c'est Verstappen qui est sorti. Nous sommes conscients de ne pas être encore au niveau de Red Bull, mais nous savons que nous sommes l'équipe qui s'est le plus améliorée ces six derniers mois”.

4.8/5 - (6 votes)

En tant que jeune média indépendant, Culture Sport a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News