Dramma Watrin, le champion du 400m a une récidive après une intervention pour une tumeur testiculaire : adieu aux Jeux Olympiques de Paris 2024

Déployer Replier le sommaire

A seulement quatre mois de l'opération, la nouvelle qui a tout bouleversé et qui a poussé le sprinteur à annoncer son retrait définitif des Jeux prévus à Paris cet été

Il s'agit peut-être de la nouvelle la plus difficile de sa carrière d'athlète. , 32 ans, a participé à deux Jeux Olympiques et a été deux fois champion du monde, ainsi que cinq fois champion d'Europe en 4×400. Cependant, ce qu'il a dû affirmer et réitérer après des semaines de complications est vraiment surréel, tant par la gravité que par les difficultés qu'il a dû admettre. Le sprinteur belge ne sera pas présent à Paris 2024.

Julien Watrin annonce une récidive

Le vice-champion d'Europe en salle sur 400 mètres, à l'aube d'une année olympique, a été contraint de prioriser sa santé sur les Jeux de Paris, après avoir participé à Rio et à . Il espérait pouvoir poursuivre et atteindre ses objectifs une fois l'opération passée. Au lieu de cela, il doit maintenant faire face à cette nouvelle et terrible priorité qui a bouleversé l'ordre des choses et le rêve de revenir aux Jeux Olympiques.

« On m'a récemment diagnostiqué un des testicules. C'est une récidive puisque j'avais déjà été opéré en septembre, bien que peu de gens le sussent. J'ai ressenti quelque chose d'étrange. J'ai donc passé des examens à la fin de la saison. Très vite, le cancer a été confirmé. Trois jours plus tard, j'étais en salle d'opération. Je pensais que ma saison 2024 était terminée. Mais j'étais plutôt préoccupé pour ma vie à ce moment-là », avoue Julien Watrin, le visage tendu, la voix parfois un peu tremblante, au site belge RTBF.

Le choc post-opératoire

Des sensations perçues à travers les vidéos qui apparaissent dans les médias, comme RTBF, et qui résument des moments qui sont fixés, évidents et qui relatent les difficultés de cet athlète après le choc dévastateur du diagnostic. La décision d'intervenir a été prise presque sans avoir le temps de réfléchir, les examens et malheureusement aussi la situation qui s'est présentée.

Les Jeux Olympiques impossibles à cause du cancer

Le rêve de Watrin de pouvoir concourir est et restera tel, car il n'y a pas de conditions médicales qui permettent de croire à une réalité différente, en raison du cycle de chimiothérapie auquel il doit se soumettre et de ce qui pourrait en découler.

« J'ai la chance de ne pas pratiquer uniquement l'. Je m'amuse beaucoup aussi dans d'autres domaines comme la musique, la lecture, la , les sciences. J'espère être dans le même état d'esprit lorsque mon corps sera altéré (par les traitements) », a ajouté Julien.

Watrin, un fer de lance de l'athlétisme belge

Finaliste aux championnats du monde junior sur 100 mètres, Watrin a trouvé dans la spécialité du 400m sa meilleure expression athlétique et sportive. Depuis 2014, il est une pièce maîtresse des Tornados belges avec lesquels il a remporté un titre de champion du monde en salle, deux médailles de bronze aux mondiaux et cinq titres de champion d'Europe. Ce qui reste de ce groupe est précieux, cohérent et important. Prêt à le soutenir, encore une fois.

4.6/5 - (8 votes)

En tant que jeune média indépendant, Culture Sport a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News