Berrettini : « Sinner est resté à mes côtés. Je me sens presque à 100%, c’est fascinant de travailler avec Roig »

Déployer Replier le sommaire

Le jour des célébrations de Sinner et ses compagnons au Quirinale, Matteo Berrettini fait des déclarations intéressantes concernant son état de santé, sa relation avec Jannik et l'importance des succès récents du italien.

Après avoir été sur le banc pour encourager à la fois à Bologne et à Malaga, il était certain que Matteo Berrettini ne pouvait pas manquer aujourd'hui au Quirinale pour la célébration devant le président Mattarella de l'équipe qui a triomphé en en novembre dernier, 47 ans après la première et jusqu'à présent, unique fois. Suite à cet événement, le tennisman romain a également parlé de sa situation physique, de sa relation avec l' du moment, Jannik Sinner, et de l'importance des succès récents du tennis italien.

Sa condition physique

Absent du deuxième tour des derniers US Open, qui remontent au 31 août dernier, Matteo Berrettini est impatient de retourner sur le terrain, surtout après le forfait de dernière minute aux Australian Open. Voici ses mots sur sa condition et sur son nouvel entraîneur : « Je me sens mieux, mais pas encore à 100%. Dans les prochains jours, nous évaluerons avec l'équipe médicale les prochaines étapes. L'objectif est d'être sur le terrain le plus longtemps possible tout au long de l'année, sans ces arrêts qui me détruisent le corps et aussi l'esprit. Avec , ça se passe bien, c'est fascinant car c'est différent de ce à quoi j'étais habitué. Après tant de temps, il est essentiel de trouver de nouveaux stimuli. Tout ne s'est pas passé comme nous l'aurions souhaité puisque je n'ai pas pu jouer, mais j'ai quand même de bonnes sensations. »

Sa relation avec Sinner

Le tennisman romain a parlé de sa relation avec Sinner, qui ne l'a jamais oublié, au point de le mentionner même lors de son succès en Davis à Malaga : « J'ai beaucoup apprécié ce que Jannik a dit parce que je sais qu'il est sincère. Nous avons une belle amitié, peut-être même encore plus ces derniers temps. Il est resté à mes côtés même après Malaga, nous avons beaucoup discuté. Nous sommes différents mais aussi similaires. »

Les triomphes en Coupe Davis et aux Australian Open

Berrettini a également parlé de l'importance des objectifs atteints par le tennis italien ces derniers temps : « Les garçons ont mérité leur succès en Davis, j'ai vécu un beau moment de tennis. Sinner a accompli un miracle, je vais aussi utiliser cette énergie. Jannik a remporté un Grand Chelem, mais la italienne avait déjà commencé avec Fognini et Cecchinato. C'est une période rare pour le tennis, mais aussi pour d'autres sports.

4.4/5 - (11 votes)

En tant que jeune média indépendant, Culture Sport a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News